Les EFT : définitions et explications

Photo of author

By beta

Qu’est-ce qu’un Exchange-Traded Fund (ETF) ?

Un fonds négocié en bourse (ETF) est un type de titre d’investissement commun qui fonctionne de la même manière qu’un fonds commun de placement. En règle générale, les ETF suivent un indice, un secteur, une matière première ou d’autres actifs, mais contrairement aux fonds communs de placement, les ETF peuvent être achetés ou vendus sur un marché boursier de la même manière qu’une action ordinaire. Un ETF peut être structuré pour suivre n’importe quoi, du prix d’une matière première individuelle à une collection importante et diversifiée de titres. Les ETF peuvent même être structurés pour suivre des stratégies d’investissement spécifiques

Le premier ETF a été le SPDR S&P 500 ETF (SPY), qui suit l’indice S&P 500, et qui reste aujourd’hui un ETF activement négocié.1

ENSEIGNEMENTS CLÉS

  • Un fonds négocié en bourse (ETF) est un panier de titres qui se négocie en bourse comme une action.
  • Le prix des actions d’un ETF fluctue tout au long de la journée en fonction des achats et des ventes de l’ETF, à la différence des fonds communs de placement, qui ne sont négociés qu’une fois par jour après la clôture du marché.2
  • Les ETF peuvent contenir tous les types d’investissements, y compris des actions, des matières premières ou des obligations ; certains proposent des titres uniquement américains, tandis que d’autres sont internationaux.
  • Les ETF offrent de faibles ratios de dépenses et moins de commissions de courtage que l’achat d’actions individuelles.

Comprendre les fonds négociés en bourse (ETF)

Un ETF est appelé fonds négocié en bourse parce qu’il est négocié sur une bourse, tout comme les actions. Le prix des actions d’un ETF varie tout au long de la journée de négociation, au fur et à mesure que les actions sont achetées et vendues sur le marché. Ce n’est pas le cas des fonds communs de placement, qui ne sont pas négociés en bourse et qui ne le sont qu’une fois par jour après la clôture des marchés. En outre, les ETF ont tendance à être plus rentables et plus liquides que les fonds communs de placement

Un ETF est un type de fonds qui détient plusieurs actifs sous-jacents, et non un seul comme une action. Étant donné qu’un ETF contient plusieurs actifs, il peut être un choix populaire pour la diversification. Les ETF peuvent donc contenir de nombreux types d’investissements, y compris des actions, des matières premières, des obligations ou un mélange de types d’investissements

Un ETF peut détenir des centaines ou des milliers d’actions de différents secteurs d’activité, ou se limiter à un secteur d’activité particulier. Certains fonds se concentrent uniquement sur les offres américaines, tandis que d’autres ont une perspective mondiale. Par exemple, les ETF axés sur le secteur bancaire contiennent des actions de différentes banques du secteur

Un ETF est un titre négociable, c’est-à-dire qu’il a un prix d’action qui lui permet d’être facilement acheté et vendu sur les marchés boursiers tout au long de la journée, et qu’il peut être vendu à découvert. Aux États-Unis, la plupart des ETF sont des fonds ouverts et sont soumis à l’Investment Company Act de 1940, sauf lorsque des règles ultérieures ont modifié leurs exigences réglementaires3

Liquidités investies dans les ETF par année

Types d‘ETF

Les investisseurs disposent de différents types d’ETF qui peuvent être utilisés pour générer des revenus, spéculer, augmenter les prix et couvrir ou compenser partiellement le risque dans le portefeuille d’un investisseur. Voici une brève description de certains des ETF disponibles sur le marché aujourd’hui

ETF passifs et actifs

Les ETF se caractérisent généralement par une gestion passive ou active. Les ETF passifs visent à reproduire la performance d’un indice plus large, qu’il s’agisse d’un indice diversifié comme le S&P 500 ou d’un secteur ou d’une tendance ciblée plus spécifique. Un exemple de cette dernière catégorie est celui des actions minières : au 13 octobre 2023, il y a environ neuf ETF qui se concentrent sur les sociétés engagées dans l’exploitation minière de l’or, à l’exclusion des fonds inversés, des fonds à effet de levier et des fonds ayant de faibles actifs sous gestion (AUM).4

Les ETF à gestion active ne ciblent généralement pas un indice de titres, mais ont plutôt des gestionnaires de portefeuille qui décident des titres à inclure dans le portefeuille. Ces fonds présentent des avantages par rapport aux ETF passifs, mais tendent à être plus chers pour les investisseurs. Nous examinons ci-dessous les ETF à gestion active

Les ETF obligataires

Les ETF obligataires sont utilisés pour fournir un revenu régulier aux investisseurs. La distribution des revenus dépend de la performance des obligations sous-jacentes. Il peut s’agir d’obligations d’État, d’obligations d’entreprises, d’obligations d’État et d’obligations locales, appelées obligations municipales. Contrairement à leurs instruments sous-jacents, les ETF obligataires n’ont pas de date d’échéance. Ils se négocient généralement avec une prime ou une décote par rapport au prix réel de l’obligation

FNB d’actions

Les ETF d’actions comprennent un panier d’actions pour suivre une industrie ou un secteur unique. Par exemple, un ETF boursier peut suivre des actions automobiles ou étrangères. L’objectif est de fournir une exposition diversifiée à un seul secteur, qui inclut les entreprises les plus performantes et les nouveaux entrants ayant un potentiel de croissance. Contrairement aux fonds communs de placement, les ETF boursiers ont des frais moins élevés et n’impliquent pas la propriété réelle de titres

ETF sectoriels

Les ETF industriels ou sectoriels sont des fonds qui se concentrent sur un secteur ou une industrie spécifique. Par exemple, un ETF du secteur de l’énergie comprendra des sociétés opérant dans ce secteur. L’idée des ETF sectoriels est de s’exposer à la hausse de ce secteur en suivant les performances des entreprises qui y opèrent

Le secteur de la technologie, par exemple, a connu un afflux de fonds ces dernières années. Dans le même temps, les ETF limitent les risques de volatilité des actions, car ils n’impliquent pas la détention directe de titres. Les ETF sectoriels sont également utilisés pour effectuer des rotations entre les secteurs au cours des cycles économiques

ETF sur les matières premières

Comme leur nom l’indique, les ETF de matières premières investissent dans des matières premières, notamment le pétrole brut ou l’or. Les ETF de matières premières présentent plusieurs avantages. Tout d’abord, ils permettent de diversifier un portefeuille, ce qui facilite la couverture des baisses d’activité

Par exemple, les ETF de matières premières peuvent constituer un coussin de sécurité en cas de baisse du marché boursier. Deuxièmement, il est moins coûteux de détenir des actions d’un ETF de matières premières que de posséder physiquement les matières premières en question. En effet, le premier n’implique pas de frais d’assurance et de stockage

ETF sur devises

Les ETF sur devises sont des véhicules d’investissement communs qui suivent les performances de paires de devises, composées de monnaies nationales et étrangères. Les ETF sur devises ont des objectifs multiples. Ils peuvent être utilisés pour spéculer sur les prix des devises en fonction de l’évolution politique et économique d’un pays. Ils servent également à diversifier un portefeuille ou à protéger les importateurs et les exportateurs contre la volatilité des marchés des changes. Certains d’entre eux sont également utilisés pour se protéger contre la menace de l’inflation. Il existe même un ETF pour le bitcoin

Les ETF inversés

Les ETF inversés tentent de tirer profit de la baisse des actions en les vendant à découvert. La vente à découvert consiste à vendre une action, à s’attendre à une baisse de sa valeur et à la racheter à un prix inférieur. Un ETF inverse utilise des produits dérivés pour vendre à découvert une action. Il s’agit essentiellement d’un pari sur la baisse du marché

Lorsque le marché baisse, l’ETF inverse augmente proportionnellement. Les investisseurs doivent savoir que de nombreux ETF inversés sont des ETN (exchange-traded notes) et non de véritables ETF. Un ETN est une obligation mais se négocie comme une action et est garanti par un émetteur tel qu’une banque. Vérifiez auprès de votre courtier si un ETN convient à votre portefeuille

ETF à effet de levier

Un ETF à effet de levier cherche à obtenir un rendement multiple (par exemple, 2× ou 3×) de celui des investissements sous-jacents. Par exemple, si l’indice S&P 500 augmente de 1 %, un ETF S&P 500 à effet de levier 2× rapportera 2 % (et si l’indice baisse de 1 %, l’ETF perdra 2 %). Ces produits utilisent des produits dérivés tels que des options ou des contrats à terme pour démultiplier leurs rendements. Il existe également des ETF inversés à effet de levier, qui cherchent à obtenir un rendement multiplié par l’inverse

Commandez votre exemplaire du magazine What To Do With $10,000 d’Investopedia pour obtenir d’autres conseils sur la constitution d’un patrimoine

Comment acheter des ETF

Grâce à la multiplicité des plateformes mises à la disposition des traders, il est devenu relativement facile d’investir dans les ETF. Suivez les étapes décrites ci-dessous pour commencer à investir dans les ETF

Trouver une plateforme d’investissement

Les ETF sont disponibles sur la plupart des plateformes d’investissement en ligne, sur les sites des fournisseurs de comptes de retraite et sur des applications d’investissement comme Robinhood. La plupart de ces plateformes proposent des opérations sans commission, ce qui signifie que vous n’avez pas à payer de frais aux fournisseurs de plateformes pour acheter ou vendre des ETF

Toutefois, un achat ou une vente sans commission ne signifie pas que le fournisseur d’ETF offrira également un accès à son produit sans frais associés. La commodité, les services et la variété des produits sont autant de domaines dans lesquels les services de plateforme peuvent se distinguer des autres

Par exemple, les applications d’investissement sur smartphone permettent d’acheter des actions d’ETF en appuyant sur un bouton. Ce n’est pas forcément le cas de toutes les maisons de courtage, qui peuvent demander aux investisseurs des documents administratifs ou une situation plus compliquée. Toutefois, certaines sociétés de courtage bien connues proposent un contenu éducatif complet qui aide les nouveaux investisseurs à se familiariser avec les ETF et à effectuer des recherches

Recherche sur les ETF

La deuxième étape, et la plus importante, de l’investissement dans les ETF consiste à les étudier. Il existe aujourd’hui une grande variété d’ETF sur les marchés. Il ne faut pas oublier que les ETF ne sont pas des titres individuels comme les actions ou les obligations

Vous devrez tenir compte de l’ensemble de la situation – en termes de secteur ou d’industrie – lorsque vous vous engagerez dans un FNB. Voici quelques questions que vous pourriez vous poser au cours du processus de recherche

  • Quel est votre horizon de placement ?
  • Cherchez-vous à obtenir un revenu ou une croissance ?
  • Y a-t-il des secteurs ou des instruments financiers particuliers qui vous intéressent ?

Envisager une stratégie de négociation

Si vous êtes un investisseur débutant dans les FNB, l’utilisation de la méthode des achats périodiques par sommes fixes ou l’étalement des coûts d’investissement sur une certaine période est une bonne stratégie de négociation. En effet, cette stratégie permet de lisser les rendements sur une période donnée et d’adopter une approche disciplinée (par opposition à une approche aléatoire ou volatile) en matière d’investissement

Elle permet également aux investisseurs débutants de mieux comprendre les nuances de l’investissement dans les ETF. Lorsqu’ils sont plus à l’aise avec les transactions, les investisseurs peuvent passer à des stratégies plus sophistiquées telles que le swing trading et la rotation sectorielle

Courtiers en ligne et courtiers traditionnels

Les ETF sont négociés à la fois par des courtiers en ligne et par des courtiers traditionnels. Vous pouvez consulter la liste des meilleurs courtiers pour les ETF établie par Investopedia. Vous pouvez également acheter des ETF sur votre compte de retraite. Une alternative aux courtiers standard est un robo-advisor comme Betterment et Wealthfront, qui utilisent largement les ETF dans leurs produits d’investissement

Un compte de courtage permet aux investisseurs de négocier des parts d’ETF comme ils le feraient pour des actions. Les investisseurs pragmatiques peuvent opter pour un compte de courtage traditionnel, tandis que les investisseurs qui souhaitent adopter une approche plus passive peuvent opter pour un robot-conseiller. Les robots-conseillers incluent souvent des ETF dans leurs portefeuilles, bien que le choix de se concentrer sur les ETF ou sur les actions individuelles ne soit pas nécessairement laissé à l’investisseur

Ce qu’il faut rechercher dans un ETF

Après avoir créé un compte de courtage, les investisseurs doivent l’approvisionner avant d’investir dans des ETF. Les modalités exactes d’approvisionnement du compte de courtage dépendent du courtier. Après avoir approvisionné votre compte, vous pouvez rechercher des ETF et effectuer des achats et des ventes de la même manière que vous le feriez pour des actions. L’un des meilleurs moyens de limiter vos options d’ETF est d’utiliser un outil de sélection d’ETF. De nombreux courtiers proposent ces outils pour vous aider à faire le tri parmi les milliers d’ETF proposés. Vous pouvez généralement rechercher des ETF en fonction de certains des critères suivants

  • Levolume: Le volume des transactions sur une période donnée vous permet de comparer la popularité de différents fonds ; plus le volume des transactions est élevé, plus il peut être facile de négocier ce fonds.
  • Frais: Plus le ratio de dépenses est faible, moins votre investissement est consacré aux frais administratifs. Bien qu’il soit tentant de toujours rechercher les fonds ayant les ratios de frais les plus bas, il arrive que des fonds plus coûteux (tels que les ETF à gestion active) affichent des performances suffisamment élevées pour compenser largement les frais plus importants.
  • Laperformance: Bien que les performances passées ne soient pas une indication des performances futures, il s’agit néanmoins d’un indicateur courant pour comparer les ETF.
  • Participations: Les portefeuilles des différents fonds sont souvent pris en compte dans les outils de sélection, ce qui permet aux clients de comparer les différentes positions de chaque investissement possible dans un ETF.
  • Commissions: De nombreux ETF sont exempts de commissions, ce qui signifie qu’ils peuvent être négociés sans frais de transaction. Il convient toutefois de vérifier si cela peut constituer un frein à l’investissement.

Exemples d’ETF populaires

Vous trouverez ci-dessous des exemples d’ETF populaires sur le marché actuel. Certains ETF suivent un indice d’actions, créant ainsi un large portefeuille, tandis que d’autres ciblent des secteurs spécifiques

  • Le SPDR S&P 500 (SPY) : Le “Spider” est l’ETF le plus ancien et le plus connu qui suit l’indice S&P 500.1
  • L’iShares Russell 2000 (IWM) suit l’indice Russell 2000 des petites capitalisations.
  • L’Invesco QQQ (QQQ) (“cubes”) suit l’indice Nasdaq 100, qui contient généralement des valeurs technologiques.
  • Le SPDR Dow Jones Industrial Average (DIA) (“diamants”) représente les 30 actions de l’indice Dow Jones Industrial Average.
  • Les ETF sectoriels suivent des industries et des secteurs individuels tels que le pétrole(OIH), l’énergie(XLE), les services financiers(XLF), les sociétés d’investissement immobilier(IYR) et la biotechnologie(BBH).
  • Les ETF de matières premières représentent les marchés des matières premières, notamment l’or(GLD), l’argent(SLV), le pétrole brut(USO) et le gaz naturel(UNG).
  • Les ETF pays suivent les principaux indices boursiers de pays étrangers, mais ils sont négociés aux États-Unis et libellés en dollars américains. Parmi les exemples, citons la Chine(MCHI), le Brésil(EWZ), le Japon(EWJ) et Israël(EIS). D’autres suivent un large éventail de marchés étrangers, comme ceux qui suivent les économies de marché émergentes(EEM) et les économies de marché développées(EFA).

Avantages et inconvénients des ETF

Les ETF permettent de réduire les coûts moyens, car il serait coûteux pour un investisseur d’acheter individuellement toutes les actions détenues dans un portefeuille d’ETF. Les investisseurs ne doivent effectuer qu’une seule transaction d’achat et qu’une seule transaction de vente, ce qui réduit les commissions de courtage car les investisseurs n’effectuent qu’un petit nombre de transactions

Les courtiers prélèvent généralement une commission pour chaque transaction. Certains courtiers proposent même des opérations sans commission sur certains ETF à bas prix, ce qui réduit encore les coûts pour les investisseurs

Le ratio de dépenses d’un ETF correspond au coût de fonctionnement et de gestion du fonds. Les ETF ont généralement des frais peu élevés parce qu’ils suivent un indice. Par exemple, si un ETF suit l’indice S&P 500, il peut contenir les 500 actions de l’indice S&P, ce qui en fait un fonds géré passivement qui demande moins de temps. Cependant, tous les ETF ne suivent pas un indice de manière passive et peuvent donc avoir un ratio de dépenses plus élevé

Avantages

  • Accès à de nombreuses actions dans différents secteurs d’activité
  • Faibles ratios de dépenses et moins de commissions de courtage
  • Gestion du risque grâce à la diversification
  • Il existe des ETF qui se concentrent sur des secteurs ciblés

Inconvénients

  • Les ETF à gestion active ont des frais plus élevés
  • Les ETF mono-industriels limitent la diversification
  • Le manque de liquidité entrave les transactions

Les ETF à gestion active

Il existe également des ETF à gestion active, dans lesquels les gestionnaires de portefeuille sont davantage impliqués dans l’achat et la vente d’actions de sociétés et dans la modification des positions du fonds. En règle générale, un fonds géré de manière plus active aura un ratio de dépenses plus élevé qu’un ETF géré de manière passive

Pour s’assurer qu’un ETF vaut la peine d’être détenu, il est important que les investisseurs déterminent comment le fonds est géré, s’il est géré activement ou passivement, le ratio de dépenses qui en résulte et les coûts par rapport au taux de rendement

Fonds d’actions actifs ou passifs

Considérations particulières

FNB d’actions indexées

Un ETF indiciel offre aux investisseurs la diversification d’un fonds indiciel ainsi que la possibilité de vendre à découvert, d’acheter sur marge et d’acquérir aussi peu qu’une action, puisqu’il n’y a pas de dépôt minimum requis. Cependant, tous les ETF ne sont pas aussi diversifiés. Certains peuvent être fortement concentrés sur un secteur, un petit groupe d’actions ou des actifs fortement corrélés les uns aux autres

Dividendes et ETF

Bien que les ETF permettent aux investisseurs de réaliser des gains en fonction des hausses et des baisses du cours des actions, ils bénéficient également des entreprises qui versent des dividendes. Les dividendes sont une partie des bénéfices attribuée ou versée par les entreprises aux investisseurs pour la détention de leurs actions. Les actionnaires d’un ETF ont droit à une partie des bénéfices, tels que les intérêts gagnés ou les dividendes versés, et peuvent obtenir une valeur résiduelle si le fonds est liquidé

Les ETF et les impôts

Un ETF est plus avantageux sur le plan fiscal qu’un fonds commun de placement parce que la plupart des achats et des ventes se font par l’intermédiaire d’une bourse et que le promoteur de l’ETF n’a pas besoin de racheter des actions chaque fois qu’un investisseur souhaite vendre ou d’émettre de nouvelles actions chaque fois qu’un investisseur souhaite acheter

Le rachat d’actions d’un fonds peut entraîner une obligation fiscale, de sorte que l’inscription des actions à la cote d’une bourse permet de réduire les coûts fiscaux. Dans le cas d’un fonds commun de placement, chaque fois qu’un investisseur vend ses actions, il les revend au fonds et encourt une obligation fiscale qui doit être payée par les actionnaires du fonds

L’impact des ETF sur le marché

La popularité croissante des ETF auprès des investisseurs a entraîné la création d’un grand nombre de nouveaux fonds, ce qui s’est traduit par un faible volume de transactions pour certains d’entre eux. Par conséquent, les investisseurs peuvent ne pas être en mesure d’acheter ou de vendre facilement des parts d’un ETF à faible volume

Des inquiétudes sont apparues quant à l’influence des ETF sur le marché et au fait que la demande pour ces fonds puisse gonfler la valeur des actions et créer des bulles fragiles. Certains ETF reposent sur des modèles de portefeuille qui n’ont pas été testés dans différentes conditions de marché et qui peuvent entraîner des entrées et des sorties extrêmes des fonds, ce qui a un impact négatif sur la stabilité du marché

Depuis la crise financière, les ETF ont joué un rôle majeur dans les flash-crashs et l’instabilité des marchés. Les problèmes liés aux ETF ont été des facteurs importants dans les flash crashs et les baisses de marché de mai 2010, août 2015 et février 2018.5

Création et rachat d’ETF

L’offre de parts d’ETF est régulée par un mécanisme connu sous le nom de création et de rachat, qui implique de grands investisseurs spécialisés appelés participants autorisés (PA)

Création d’un ETF

Lorsqu’un ETF souhaite émettre des parts supplémentaires, le PA achète des actions de l’indice – par exemple le S&P 500 suivi par le fonds – et les vend ou les échange à l’ETF contre de nouvelles parts d’ETF d’une valeur égale. À son tour, l’AP vend les actions de l’ETF sur le marché en réalisant un bénéfice. Lorsqu’un AP vend des actions au sponsor de l’ETF en échange de parts de l’ETF, le bloc d’actions utilisé dans la transaction est appelé “unité de création”

Création lorsque les actions se négocient à un prix supérieur

Imaginons un ETF qui investit dans les actions du S&P 500 et dont le prix de l’action est de 101 dollars à la clôture du marché. Si la valeur des actions détenues par l’ETF n’était que de 100 dollars par action, le prix de 101 dollars se négocie avec une prime par rapport à la valeur nette d’inventaire (VNI) du fonds. La VNI est un mécanisme comptable qui détermine la valeur globale des actifs ou des actions d’un ETF

Un AP a intérêt à ramener le prix des actions de l’ETF à l’équilibre avec la VNI du fonds. Pour ce faire, il achète sur le marché les actions que l’ETF souhaite détenir dans son portefeuille et les vend au fonds en échange d’actions de l’ETF

Dans cet exemple, le PA achète des actions sur le marché libre pour une valeur de 100 dollars par action, mais obtient des actions de l’ETF qui se négocient sur le marché libre pour 101 dollars par action. Ce processus est appelé création et augmente le nombre de parts de l’ETF sur le marché. Si tout le reste reste inchangé, l’augmentation du nombre de parts disponibles sur le marché réduira le prix de l’ETF et alignera les parts sur la valeur liquidative du fonds

Rachat d’ETF

À l’inverse, un AP achète également des parts de l’ETF sur le marché libre. Il revend ensuite ces actions au sponsor de l’ETF en échange d’actions individuelles qu’il peut vendre sur le marché libre. Par conséquent, le nombre de parts de l’ETF est réduit par le biais du processus appelé “rachat”

L’ampleur de l’activité de création et de rachat dépend de la demande sur le marché et du fait que l’ETF se négocie avec une décote ou une prime par rapport à la valeur des actifs du fonds

Rachat lorsque les actions se négocient avec une décote

Imaginons un ETF qui détient les actions de l’indice Russell 2000 des petites capitalisations et qui se négocie actuellement à 99 dollars par action. Si la valeur des actions que l’ETF détient dans le fonds est de 100 dollars par action, alors l’ETF se négocie avec une décote par rapport à sa valeur liquidative

Pour ramener le prix de l’action de l’ETF à sa valeur liquidative, un AP achètera des actions de l’ETF sur le marché libre et les revendra à l’ETF en échange d’actions du portefeuille d’actions sous-jacent. Dans cet exemple, l’AP est en mesure d’acquérir des actions d’une valeur de 100 dollars en échange d’actions de l’ETF qu’il a achetées pour 99 dollars. Ce processus, appelé rachat, diminue l’offre de parts d’ETF sur le marché. Lorsque l’offre de parts d’ETF est réduite, le prix devrait augmenter et se rapprocher de la valeur liquidative

Comparaison entre les ETF, les fonds communs de placement et les actions

Comparer les caractéristiques des ETF, des fonds communs de placement et des actions peut s’avérer difficile dans un monde où les frais et les politiques des courtiers ne cessent de changer. La plupart des actions, des ETF et des fonds communs de placement peuvent être achetés et vendus sans commission. Les fonds et les ETF diffèrent des actions en raison des frais de gestion que la plupart d’entre eux comportent, bien qu’ils aient tendance à diminuer depuis de nombreuses années. En général, les frais moyens des ETF sont inférieurs à ceux des fonds communs de placement.6 Voici une comparaison d’autres similitudes et différences

Fonds négociés en bourse Fonds communs de placement Les actions
Les fonds négociés en bourse (ETF) sont un type de fonds indiciel qui suit un panier de titres. Les fonds communs de placement sont des investissements groupés dans des obligations, des titres et d’autres instruments qui produisent des rendements. Les actions sont des titres dont le rendement est basé sur la performance.
Les prix des ETF peuvent être négociés à prime ou à perte par rapport à la valeur nette d’inventaire (VNI) du fonds. Les prix des fonds communs de placement se négocient à la valeur nette d’inventaire de l’ensemble du fonds. Les rendements des actions sont basés sur leur performance réelle sur les marchés.
Les ETF sont négociés sur les marchés pendant les heures normales, tout comme les actions. Les fonds communs de placement ne peuvent être rachetés qu’à la fin d’une journée de négociation. Les actions sont négociées pendant les heures d’ouverture du marché.
Certains ETF peuvent être achetés sans commission et sont moins chers que les fonds communs de placement car ils ne facturent pas de frais de commercialisation. Certains fonds communs de placement ne prélèvent pas de frais d’acquisition, mais la plupart d’entre eux sont plus chers que les ETF parce qu’ils prélèvent des frais administratifs et de commercialisation. Les actions peuvent être achetées sans commission sur certaines plateformes et n’ont généralement pas de frais associés après l’achat.
Les ETF n’impliquent pas la propriété réelle de titres. Les fonds communs de placement possèdent les titres de leur panier. Les actions impliquent la propriété physique du titre.
Les ETF diversifient le risque en suivant différentes sociétés d’un secteur ou d’une industrie dans un seul fonds. Les fonds communs de placement diversifient le risque en créant un portefeuille qui couvre plusieurs classes d’actifs et instruments de sécurité. Le risque est concentré dans la performance d’une action.
Les transactions sur les ETF se font en nature, ce qui signifie qu’ils ne peuvent pas être rachetés en espèces. Les actions d’un fonds commun de placement peuvent être rachetées contre de l’argent à la valeur nette d’inventaire du fonds ce jour-là. Les actions sont achetées et vendues en espèces.
Les échanges d’actions d’ETF étant traités comme des distributions en nature, les ETF sont les plus avantageux fiscalement parmi les trois types d’instruments financiers. Les fonds communs de placement offrent des avantages fiscaux lorsqu’ils remboursent le capital ou incluent certains types d’obligations exonérées d’impôt dans leur portefeuille. Les actions sont imposées soit au taux de l’impôt sur le revenu ordinaire, soit au taux de l’impôt sur les plus-values.

Évaluation des ETF

Le secteur des ETF a connu une croissance fulgurante ces dernières années, atteignant 10 000 milliards de dollars d’actifs investis en 2022.7 L’augmentation spectaculaire des options offertes aux investisseurs en ETF a compliqué le processus d’évaluation des fonds qui pourraient vous convenir le mieux. L’augmentation considérable des options offertes aux investisseurs en ETF a compliqué le processus d’évaluation des fonds qui vous conviennent le mieux. Vous trouverez ci-dessous quelques éléments à prendre en compte lorsque vous comparez les ETF

Les frais

Le ratio de frais d’un ETF reflète le montant que vous devrez payer pour le fonctionnement et la gestion du fonds. Bien que les fonds passifs aient tendance à avoir des ratios de frais inférieurs à ceux des ETF gérés activement, il existe encore une large gamme de ratios de frais, même au sein de ces catégories. La comparaison des ratios de frais est un élément clé du potentiel d’investissement global d’un ETF

La diversification

Presque tous les ETF offrent des avantages en termes de diversification par rapport à l’achat d’actions individuelles. Néanmoins, certains ETF sont très concentrés, que ce soit dans le nombre de titres différents qu’ils détiennent ou dans la pondération de ces titres. Un fonds qui concentre la moitié de ses actifs dans deux ou trois positions peut offrir une diversification moindre qu’un fonds dont le portefeuille comprend moins de composants mais dont la répartition des actifs est plus large, par exemple

Liquidité

Les ETF dont les actifs sous gestion sont très faibles ou dont les moyennes quotidiennes de négociation sont peu élevées ont tendance à supporter des coûts de négociation plus élevés en raison des obstacles à la liquidité. Il s’agit d’un facteur important à prendre en compte lorsque l’on compare des fonds qui peuvent être similaires en termes de stratégie ou de contenu de portefeuille.

Qu’est-ce que le premier fonds négocié en bourse (ETF) ?

Le premier fonds négocié en bourse (ETF) est souvent attribué au SPDR S&P 500 ETF (SPY) lancé par State Street Global Advisors le 22 janvier 1993.1 Il y a cependant eu quelques précurseurs du SPY, notamment des titres appelés Index Participation Units cotés à la Bourse de Toronto (TSX) qui suivaient l’indice Toronto 35 apparu en 1990.15

En quoi un ETF diffère-t-il d’un fonds indiciel ?

Un fonds indiciel désigne généralement un fonds commun de placement qui suit un indice. Un ETF indiciel est construit de la même manière et détiendra les actions d’un indice, en le suivant. Toutefois, la différence entre un fonds indiciel et un ETF est que ce dernier a tendance à être plus rentable et plus liquide qu’un fonds commun de placement indiciel. Vous pouvez également acheter un ETF directement sur un marché boursier tout au long de la journée, alors qu’un fonds commun de placement n’est négocié par l’intermédiaire d’un courtier qu’à la clôture de chaque journée de négociation

Comment fonctionnent les ETF ?

Un fournisseur d’ETF crée un ETF basé sur une méthodologie particulière et vend des parts de ce fonds aux investisseurs. Le fournisseur achète et vend les titres composant le portefeuille de l’ETF. Bien que les investisseurs ne possèdent pas les actifs sous-jacents, ils peuvent néanmoins bénéficier de paiements de dividendes, de réinvestissements et d’autres avantages

Qu’est-ce qu’un compte ETF ?

Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de créer un compte spécial pour investir dans les ETF. L’un des principaux avantages des ETF est qu’ils sont plus liquides, car ils peuvent être négociés tout au long de la journée et avec la même souplesse que les actions. C’est pourquoi il est généralement possible d’investir dans des ETF avec un compte de courtage de base

Quel est le coût d’un ETF ?

Les ETF ont des frais administratifs et généraux qui sont généralement couverts par les investisseurs. Ces coûts sont connus sous le nom de “ratio de dépenses” et représentent généralement un faible pourcentage de l’investissement. La croissance du secteur des ETF a généralement fait baisser les ratios de frais, ce qui fait des ETF l’un des instruments d’investissement les plus abordables. Néanmoins, les ratios de frais peuvent varier considérablement en fonction du type d’ETF et de sa stratégie d’investissement

L’essentiel

Les fonds négociés en bourse, ou ETF, constituent un moyen rentable de s’exposer à un large panier de titres avec un budget limité. Au lieu d’acheter des actions individuelles, l’investisseur peut simplement acheter des parts d’un fonds qui cible un échantillon représentatif de l’ensemble du marché. Cependant, il faut tenir compte de certaines dépenses supplémentaires lorsque l’on investit dans un ETF